Connexion à votre compte

Mot de passe oublié ?

Bronzer sans y laisser sa peau.

En 2000, le Dr Claveau a opéré Nancy d’un mélanome, le type de cancer de la peau le plus agressif s’il n’est pas pris à temps. « C’était sur une fesse, c’était gros comme une pièce de dix cents et ça me démangeait comme une piqûre de maringouin », raconte-t-elle. Il y a dix ans, Nancy avait inclus des séances de bronzage à ses préparatifs de mariage. Elle a fréquenté un salon régulièrement pendant trois mois. Trois ans plus tard, un mélanome est apparu. Elle n’avait que 25 ans. « Je suis convaincue que c’est le salon de bronzage, parce que je ne me suis jamais exposé les fesses au soleil. J’ai pris beaucoup de bains de soleil dans ma vie, mais jamais en m’exposant les fesses. » Y a-t-il vraiment un lien avec le salon de bronzage ? « On ne peut pas l’affirmer avec certitude, mais on le suspecte fortement, répond le Dr Claveau. La littérature scientifique mondiale est claire : les salons de bronzage sont à proscrire. C’est s’exposer à des rayons ultraviolets en grande quantité. Il est faux de dire qu’en allant au salon de bronzage, on protège notre peau, on se fait un fond. » Et toi, qu’en penses-tu ? Pratico Pratique de la Commission scolaire de l'Énergie.
Univers et concepts :
  • Matériel
  • Ondes
  • Vivant
  • Systèmes
Compétences :
  • Communiquer à l’aide des langages scientifiques et technologiques
Mots-clés :
  • amplitude
  • fréquence
  • la peau
  • longueur d'onde
  • récepteur sensoriel
  • spectre
Sélectionner
9601 rue Colbert, Anjou
Québec, Canada  H1J 1Z9

514 948-6422 | info@aestq.org
La plateforme PRISME a été réalisée
avec un appui financier de :
Site par Oriole Studio